DECONNECTEZ-VOUS POUR EVITER LE BURN OUT

La frontière entre vie professionnelle et personnelle devient de plus en plus floue. Les anglais ont appelé ce phénomène le « blurring ». La cause principale ? L’HYPERCONNEXION ! Nous restons constamment connectés à nos outils numériques (smartphone en tête !). Une seule solution LA DÉCONNEXION !

L’hyperconnexion, le mal du siècle ?

Une hyperconnexion due à la PEUR !

Pourquoi restons-nous constamment connectés à nos outils numériques ? La peur est en fait la principale réponse. Quelle peur ? La peur de manquer quelque chose. Les anglophones ont forgé l’acronyme FOMO Fear Of Missing Out) pour décrire ce phénomène.

Par exemple, dans le cas du travail, nous avons de manquer un mail important de notre chef. Nous laissons donc notre messagerie tout le temps ouverte. Dès qu’une alerte apparait sur notre écran, nous nous précipitions pour consulter le mail en question.

Cette peur de manquer quelque chose d’important est aussi liée au circuit de la récompense dans notre cerveau. sauf exception, L’être humain privilégie notamment les taches plaisantes. Lorsque vous cliquez pour réceptionner vos mails vous activez le circuit de la récompense dans votre cerveau.

Le burn out en ligne de mire

« Selon une étude de l’institut Think, près de 20% des Français se disent en situation de burn-out avec comme première cause l’intensité du travail, due en grande partie à l’hyperconnectivité. »

Se déconnecter tout simplement

Se déconnecter pour gagner en productivité

Rester constamment connecté nuit à notre productivité. En effet, notre cerveau n’est pas multitaches. Lorsque réalisez plusieurs taches en meme temps, par exemple consulter ses mails et suivre une réunion sollicité la mémoire de travail. Or, chez l’être humain, la mémoire de travail est limitée en capacité environ 3 ou 4 éléments.

S’éloigner des outils numériques voire de rester inactif pendant un moment est bénéfique pour le cerveau. En effet, lorsque vous restez inactif votre cerveau active le réseau par défaut. Durant cette phase votre cerveau n’est en fait pas vraiment inactif, il procède à une introspection, il réfléchit et organise la pensée.

Ainsi se déconnecter aide à sortir le nez du guidon pour réfléchir notamment sur le sens de son travail.

Comment se déconnecter facilement ?

Naturellement vous ne pouvez pas rester constamment déconnecté (quoique :)
L’idée sera de compartimenter un peu plus sa vie et notamment de se réserver des plages de déconnexion totale. Vous pourrez ainsi sacraliser certains moments de votre semaine. Vous pourriez par exemple décider de déconnecter totalement le dimanche pour le consacrer entièrement à votre famille

A lire


Vous souhaitez en savoir plus sur les vertus de la déconnexion ? Je vous invite à lire mon livre 101 astuces pour mieux penser paru chez Eyrolles.

 

Laisser un commentaire