HEC Montréal parle de mind mapping dans sa revue Gestion

HEC Montréal vient de publier mon article sur Mieux gérer ses projets avec le mind mapping dans leur revue Gestion du mois de septembre. J’y aborde notamment :

– l’intérêt du mind mapping pour gérer ses projets
– la méthodologie à suivre pour des projets qui tiennent la route

mindmapping-projet

Quels sont les bénéfices du mind mapping pour gérer des projets ?

Je vois 3 principaux bénéfices à utiliser le mind mapping pour gérer ses projets :

  • Garder le projet à vue
    Le Mind mapping permet de garder une vision globale de toutes les informations du projet.
  • Centraliser l’information sur le projet
    Bien souvent, l’information nécessaire pour mener à bien le projet se trouve disperser au quatre coins du système d’information de votre organisation. Les coordonnées des participants au projet se trouve dans le gestionnaire de contact, les échanges se trouvent enfouies dans la messagerie.
  • Découper le projet
    Un projet achoppe de part son apparente complexité. A l’aide du mind mapping, vous allez pouvoir morceler votre projet en plus petites tâches.

A lire

Xavier Delengaigne, Carolina Vincenzoni, Patrick Neveu, Managez avec le Mind mapping, Dunod, 2016

Livre Managez avec le mind mapping
Pierre Mongin, Organisez vos projets avec le mind mapping, Dunod, 2014
Livre Organisez vos projets

3 conseils pour pérenniser les effets d’une formation mind mapping

J’ai eu le plaisir de réaliser une formation mind mapping initiation pour une société suisse lors du mois de septembre. Lors de ce stage, la directrice de l’entreprise m’a posé une très bonne question : « Comment faire pour que mes employés continuent de pratiquer le mind mapping ? »

Je lui ai prodigué trois conseils pour pérenniser les effets de la formation : 1 Pratiquer, 2 Disposer d’un logiciel de mind mapping commun, 3 Se former en continu.

Conseil 1 : Pratiquer !

Le mind mapping, c’est un peu comme un logiciel si vous ne le pratiquez rapidement, vous risquez de l’abandonner. Cette pratique peut être :

  • Individuelle : idéalement, vous devez pratiquer un peu de mind mapping chaque jour pendant au minimum 30 jours. Ainsi, le mind mapping fera partie de vos habitudes. Vous pouvez par exemple tout simplement réaliser votre liste de tâches quotidiennes sous la forme d’une carte mentale
  • Collective : le mind mapping doit idéalement devenir un outil collectif. C’est un peu comme le sport, pratiquer en groupe permet de se motiver mutuellement !

Conseil 2 : Disposer d’un logiciel de mind mapping commun

Afin de partager non seulement les cartes mais aussi les pratiques, je lui ai conseillé de choisir un logiciel de mind mapping pour tous ses employés. Le choix dépend naturellement de plusieurs paramètres : les besoins, la configuration matérielle etc.

Conseil 3 : Se former en continu

Certes, ce conseil est intéressé :). Toutefois, sans piqûre de rappel sur les bonnes pratiques ou de formations complémentaires comme par exemple mieux gérer son temps avec le mind mapping, les pratiques dérivent parfois voire disparaissent. Vous pouvez également progresser grâce à la lecture de livre sur le sujet. Avec Signos, nous avons rédigé un livre dédié au monde de l’entreprise : Managez avec le mind mapping.

Livre Managez avec le mind mapping



Et vous, quels sont vos conseils pour ancrer le mind mapping au sein d’une organisation ?