VENDRE AVEC LES YEUX GRACE AU MIND MAPPING

Vendre avec les yeux quelle idée saugrenue ! Pourtant, les yeux du client offre bien souvent la première accroche. Dans leur ebook Vendre avec les yeux, l’équipe de Signos ( Carolina Vincenzoni,  Patric Neveu et Franco Masucci) et Bruno DELEZENNE, vous invitent à collaborer visuellement avec votre client pour vendre. Les co auteurs vous proposent également une nouvelle expérience de lecture : le MapBook. Vous pourrez lire cet ebook directement dans une carte mentale !

Ebook : vendre avec les yeux

Passer à une vente collaborative

Bien souvent, le (mauvais) commercial envisage la vente comme un processus unidirectionnel. Le (bon commercial), quant à lui, envisage la vente comme un processus collaboratif. Le mind mapping apporte dès lors une valeur ajoutée indéniable. Il permettra par exemple de recenser facilement les besoins du client.

Le MapBook, un format innovant

Les coauteurs vous proposent de vous immerger dans leur ouvrage via une carte mentale. Vous allez pouvoir naviguer de branches en branches pour lire son contenu. Les coauteurs vous expliquent naturellement comment essayer cette lecture innovante.

Vendre avec le mind mapping

Vous pourrez utiliser le mind mapping à chaque étape du processus de vente. Dans ce MapBook, vous apprendrez notamment à :

  • Segmenter votre marché
  • Etablir un plan commercial
  • Présenter votre offre
  • Prospecter
  • Etc.

Prendre des notes en mind mapping pour réaliser un compte rendu de réunion

Prendre des notes en mind mapping pour réaliser un compte rendu de réunion permet de gagner un temps précieux. En effet, lors des réunions, d’une part, personne n’aime rédiger les compte rendus et d’autre part, personne ne les lit….. Le mind mapping permet de rester actif durant la prise de notes. De plus, il offre une synthèse qui suffit parfois amplement.

Les ingrédients d’une carte pour un compte rendu

Pour réaliser le compte rendu de la réunion, vous devez notamment noter les éléments suivants :

  • Informations échangées
  • Remarques
  • Questions
  • Décisions prises
  • Actions

Les 2 possibilités pour composer votre carte de prise de notes

Pour les représenter dans votre carte, vous disposez essentiellement de deux possibilités :
1 – Créer des branches par thématiques, indiquer chaque rubrique comme une sous-branche d’une branche de l’ordre du jour.
Carte (réalisée par Franco Masucci pour pour prendre des notes en réunion par actions :

2 – Mixer les éléments avec l’ordre du jour. Les différentes catégories seront dès lors marquées par des catégories

carte de notes mix

Les cartes de cet article ont été réalisées par Franco Masucci

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin, vous pouvez lire notre livre Managez avec le mind mapping coécrit avec l’équipe de Signos.

Livre Managez avec le mind mapping

7 façons de diminuer la charge cognitive d’une carte mentale de présentation

Plusieurs bonnes pratiques permettent de diminuer la charge cognitive d’une carte mentale de présentation :

7 FACONS DE LIMITER LA CHARGE COGNITIVE D'UNE CARTE MENTALE DE PRESENTATION

1- Limiter le nombre de branches principales

Respectez la Loi de Miller, utilisez entre 5 à 9 branches principales.

2- Jouer sur la structure de la carte

Idéalement le nombre de branches principales devrait se situer entre 5 à 9  pour respecter la théorie de Miller sur la mémoire à court terme. Ainsi, lors de la présentation du sommaire, le public aura une vue d’ensemble de la présentation. Par ailleurs, si l’orateur n’utilise pas le mode présentation ou le focus sur une branche, le public pourra conserver à tout instant le sommaire sous les yeux. A l’instar d’un carte routière, il saura : d’où il vient, où il est, où il va. Par ailleurs, la structure de la carte, permet à chaque instant au public de se repérer facilement au sein de la carte en suivant notamment les rayons. Enfin, suivre les principes du Mind Mapping, un mot clé par branche, réduit d’autant plus la charge cognitive.

3- Plier/déplier les branches

Au fur et à mesure de sa présentation, l’intervenant pourra déplier les branches pour faire découvrir le contenu au public. Certains logiciels permettent également de montrer immédiatement les branches en fonction de leurs niveaux.

4- Réaliser un focus sur une branche

Certains logiciels comme MindManager (sélection de la branche puis appuyer sur la touche F4) permettent de réaliser un focus sur une branche donnée. Par contre, toutes les branches seront positionnées à droite, et non pas tout autour d’un cœur comme dans une carte normale. Si la branche contient trop de sous branches, la vue deviendra vite illisible. Cette fonctionnalité permet d’éviter de créer trop de sous cartes et de se perdre ensuite dans de trop nombreux fichiers. Cela permet de réduire la charge cognitive et de focaliser l’attention.

5- Créer des sous-cartes

Une carte principale peut contenir des sous cartes liés par un simple lien hypertexte. La plupart des logiciels prévoit même de pouvoir exporter une branche en une sous-carte. Toutefois, en multipliant les cartes, le nombre de fichiers devient vite ingérable. Si possible, mieux vaut garder une seule carte. Créer des sous-cartes sera toutefois utile si une partie de la carte est commune avec une ou plusieurs autre carte. Exemple je réalise une formation sur la mémoire et une formation Mind Mapping qui contiennent toutes les deux une partie sur le cerveau. je peux donc créer une sous carte cerveau commune aux cartes Mind Mapping et mémoire. Vous obtenez au final des cartes modules. Ainsi, lorsque vous devrez modifier deux cartes mais une pour mettre à jour l’information.

6- Utiliser le mode présentation

Plusieurs logiciels de Mind Mapping ont développé un mode de présentation basé sur une lecture automatique dans le sens des aiguilles d’une montre en partant du sujet en haut à droite. Par exemple dans MindManager, à l’aide d’une simple touche vous pouvez dérouler branche par branche l’ensemble de la carte. Une fois une branche présentée, elle se replie automatiquement et la suivante s’ouvre.

6- Filtrer ses cartes

La plupart des logiciels de Mind Mapping bénéficient d’une fonction filtre. Grâce à elle, l’intervenant pourra masquer certaines parties de sa carte : ressources, organisation, etc….

Pour aller plus loin, vous pouvez lire notre livre Managez avec le mind mapping coécrit avec l’équipe de Signos.

Livre Managez avec le mind mapping

 

Devenir un manager intelligent

Un manager intelligent sait avant tout relier les choses. Dans son livre Le Manager intelligent, l’auteur Xavier CAUMON vous donne les clés pour révéler votre intelligence en tant que Manager. Pour Xavier CAUMON, « Le management, même aujourd’hui commence par commandement et exemplarité car ils composent son ADN ».

Dans cet ouvrage, l’auteur offre au moins deux pistes sérieuses pour y arriver :

  • Adapter son management
  • Mieux gérer son temps

Adapter son management

Un manager intelligent sait adapté son management en fonction de :

  • la réalité du terrain : le manager doit « s’inspirer du jazz et sa capacité à créer en marchant ». Pour mieux illustrer cette capacité, l’auteur cite René CHAR : « Penser en stratège, agir en primitif ». Xavier CAUMON a d’ailleurs adapté cette maxime pour illustrer le but de son cabinet Fonction2 : « Voir Loin Manager Court »,
  • la personnalité des membres de son équipe : Il propose d’utiliser le DISC une méthode pour établir des profils de personnalité,
  • le degré de maturité de l’organisation. Il se base sur la théorie de l’émergence cyclique des niveaux de l’existence de Clare Grave pour proposer une pyramide à degré de management.

Mieux gérer son temps

Pour mieux gérer votre temps comme manager, Xavier CAUMON vous propose

  • la technique des gros cailloux : Vous déterminez les missions de votre activité pour ainsi savoir sur quoi vous concentrer,
  • le reporting d’action : vous devez mettre en place un système de feedback pour voir si vos objectifs portent leurs fruits,
  • la réduction du système de procédure : 20% d’activités consommant 80% du temps de travail seront traduites sous forme de procédures et de modes opératoires. 80% des activités restantes sous la responsabilité de l’opérateur.

Réalisez vos présentations (autrement mieux !) avec le mind mapping

Le mind mapping représente un outil idéal pour réaliser une présentation. Il permet de s’affranchir des défauts de certains logiciels de présentation (comme PowerPoint). Un logiciel de Mind mapping permet d’offrir à votre public la vision globale de votre sujet. Pour débuter, vous pouvez utiliser XMind, un logiciel gratuit en version de base. Toutefois, même avec le mind mapping, vous ne devez pas oublié une chose : votre public est constitué d’êtres humains !

Votre cible est avant tout humaine !

Bien souvent, lorsque nous réalisons une présentation, nous oublions un élément évident : notre public est constitué d’humains ! Or, un être humain suit certains principes de fonctionnement liés à son cerveau :

  • le temps d’attention d’un adulte est d’environ 30 mn

Si vous réalisez une présentation en mode conférence plus de 30 minutes, votre auditoire décrochera. Pour éviter ce travers, vous devez varier votre mode de présentation : proposer de la vidéo, des interactions avec votre public, du storytelling etc.

  • la capacité de la mémoire à court terme est limitée à 7 +-2 élément.

Si vous présentez une carte avec plus de 9 branches principales, votre public ne retiendra pas votre carte.

  • la capacité de la mémoire de travail  est limitée à 3 ou 4 éléments.

La mémoire de travail représente la capacité à manipuler des données stockées dans la mémoire à court terme. Ainsi, si votre carte contient plus de 3 niveaux de sous branches ou de sous cartes, là encore, vous perdrez votre auditoire.

Comment présenter votre carte mentale ?

Là encore, vous devez suivre le mode de fonctionnement du cerveau humain. Or, la mémoire humaine préfère souvent partir du général pour aboutir au particulier.

Par ailleurs, par convention, une carte mentale se lit dans le sens des aiguilles d’une montre en partant du haut à droite.

Ainsi, présentez votre carte dans l’ordre suivant :

  1. Le centre
  2. La structure globale : les branches principales
  3. Les structure secondaire : les sous branches.

Réaliser une présentation avec XMind

Pour réaliser une présentation avec XMind vous pouvez au choix :

  • Utiliser le mode présentation : Cette fonctionnalité reste toutefois payante
  • Créer une seule carte et déplier les branches manuellement lors de votre présentation. Au lieu de déplier les branches, vous pouvez également
  • Utiliser la fonction Focus sur un sujet
  • Créer une carte sommaire avec des sous cartes
  • Créer une carte sommaire avec des fichiers type powerpoint liés

(Ré)Animez vos formations grâce au Mind Mapping

Le mind mapping est un outil formidable pour animer voire réanimer :) une formation.En effet, le mind mapping reste simple d’utilisation : vous pouvez le pratiquer avec vos stagiaires à l’aide de simples post it. Vous pouvez par ailleurs utiliser des outils informatiques gratuits comme XMind par exemple. Le mind mapping sera particulièrement utile pour pratiquer le brainstorming avec vos stagiaires.

Animer un brainstorming à l’aide du mind mapping

Supposons : vous devez animer la formation suivante :

  • intitulé: L’entretien de la motivation au travail.
  • objectif pédagogique : Identifier les composantes de la motivation au travail
  • contenu : les conditions de la motivation au travail.

Dans le cadre de cette formation, dans une démarche de pédagogie constructiviste, vous souhaitez « sortir » le savoir préalable des stagiaires sur le sujet de la motivation au travail. Vous pensez donc à un brainstorming sous la forme d’une carte mentale.
Afin de varier votre pédagogie, vous décidez d’utiliser :

  • XMind, un logiciel de Mind mapping
  • un tableau blanc interactif

Au centre de votre carte, vous notez l’objet du brainstorming à savoir Les conditions de la motivation au travail.
Ensuite, chaque stagiaire doit venir au tableau noter une idée par rapport au sujet. Vous proposez ainsi une pédagogie active dans le style « Apprendre avec les pieds ». Naturellement, les stagiaires peuvent rebondir sur les idées des autres. Au final, le formateur à l’aide du groupe structure la carte pour obtenir une synthèse du brainstorming.

Idéalement, avant de démarrer l’exercice présentez les techniques du brainstorming et du mind mapping au préalable. Vous éviterez un éventuel blocage cognitif de la part de vos stagiaires.

Cet exercice pratique sera donc en début de séance, ensuite, vous pourrez aborder la partie théorique sur le sujet de la motivation.

Se former au mind mapping pour animer une formation

J’anime des stages Réanimer vos formations avec le mind mapping. Contactez moi pour en savoir plus !

Vous pouvez également lire notre livre Managez avec le mind mapping.

MindManager 2017, une nouvelle version vitaminée

MindManager version 2017 vient de paraître avec toujours plus de fonctionnalités :

  • Un export en HTML5 : vous pouvez ainsi partager vos cartes sur tout type de plateformes. Votre contact pourra les lire de facon dynamique via un simple navigateur web
  • 700 nouvelles images pour vous exprimer visuellement
  • Un mode timeline : vous pouvez désormais changer la structure de votre carte pour la transformer en ligne de temps verticale ou horizontale. Cette fonctionnalité sera idéale pour représenter la roadmap d’un produit par exemple.

mindmanager_lignetemps

  • Une intégration avec Zapier, le célèbre service web pour connecter plusieurs services. Vous pouvez par exemple exporter votre carte dans Google Docs.

Mindjet vous propose une version d’évaluation pour tester le millésime 2017 de MindManager.

HEC Montréal parle de mind mapping dans sa revue Gestion

HEC Montréal vient de publier mon article sur Mieux gérer ses projets avec le mind mapping dans leur revue Gestion du mois de septembre. J’y aborde notamment :

– l’intérêt du mind mapping pour gérer ses projets
– la méthodologie à suivre pour des projets qui tiennent la route

mindmapping-projet

Quels sont les bénéfices du mind mapping pour gérer des projets ?

Je vois 3 principaux bénéfices à utiliser le mind mapping pour gérer ses projets :

  • Garder le projet à vue
    Le Mind mapping permet de garder une vision globale de toutes les informations du projet.
  • Centraliser l’information sur le projet
    Bien souvent, l’information nécessaire pour mener à bien le projet se trouve disperser au quatre coins du système d’information de votre organisation. Les coordonnées des participants au projet se trouve dans le gestionnaire de contact, les échanges se trouvent enfouies dans la messagerie.
  • Découper le projet
    Un projet achoppe de part son apparente complexité. A l’aide du mind mapping, vous allez pouvoir morceler votre projet en plus petites tâches.

A lire

Xavier Delengaigne, Carolina Vincenzoni, Patrick Neveu, Managez avec le Mind mapping, Dunod, 2016

Livre Managez avec le mind mapping
Pierre Mongin, Organisez vos projets avec le mind mapping, Dunod, 2014
Livre Organisez vos projets

3 conseils pour pérenniser les effets d’une formation mind mapping

J’ai eu le plaisir de réaliser une formation mind mapping initiation pour une société suisse lors du mois de septembre. Lors de ce stage, la directrice de l’entreprise m’a posé une très bonne question : « Comment faire pour que mes employés continuent de pratiquer le mind mapping ? »

Je lui ai prodigué trois conseils pour pérenniser les effets de la formation : 1 Pratiquer, 2 Disposer d’un logiciel de mind mapping commun, 3 Se former en continu.

Conseil 1 : Pratiquer !

Le mind mapping, c’est un peu comme un logiciel si vous ne le pratiquez rapidement, vous risquez de l’abandonner. Cette pratique peut être :

  • Individuelle : idéalement, vous devez pratiquer un peu de mind mapping chaque jour pendant au minimum 30 jours. Ainsi, le mind mapping fera partie de vos habitudes. Vous pouvez par exemple tout simplement réaliser votre liste de tâches quotidiennes sous la forme d’une carte mentale
  • Collective : le mind mapping doit idéalement devenir un outil collectif. C’est un peu comme le sport, pratiquer en groupe permet de se motiver mutuellement !

Conseil 2 : Disposer d’un logiciel de mind mapping commun

Afin de partager non seulement les cartes mais aussi les pratiques, je lui ai conseillé de choisir un logiciel de mind mapping pour tous ses employés. Le choix dépend naturellement de plusieurs paramètres : les besoins, la configuration matérielle etc.

Conseil 3 : Se former en continu

Certes, ce conseil est intéressé :). Toutefois, sans piqûre de rappel sur les bonnes pratiques ou de formations complémentaires comme par exemple mieux gérer son temps avec le mind mapping, les pratiques dérivent parfois voire disparaissent. Vous pouvez également progresser grâce à la lecture de livre sur le sujet. Avec Signos, nous avons rédigé un livre dédié au monde de l’entreprise : Managez avec le mind mapping.

Livre Managez avec le mind mapping



Et vous, quels sont vos conseils pour ancrer le mind mapping au sein d’une organisation ?